Fusion PSA & FCA sous pression

La commission Européenne à Bruxelles a émis une objection bloquant en ce qui concerne la fusion prévue entre PSA & FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

La semaine dernière la commission a déclaré que les deux marques ensemble auraient une trop grande part de marché (34%) sur le marché des utilitaires. Solution est de pousser au large une partie des activités, mais Bruxelles ne donne qu’une semaine afin de réaliser ceci. Au cas ou cette condition ne serait pas rempli, la commission commencerait une investigation que va durer au moins 4 mois.

La nouvelle était repris par les medias du monde. Cette fusion exceptionnelle doit être validée par la commission Européenne et par les autorités Américaines puis que FCA est noté en bourse de New York. Aussi bien PSA que FCA ont communiqué sur cette fusion au conditionnel et « selon l’accord des services de l’état concernés »

En dehors du fait que la commission Européenne met des batons dans la roue de la fusion, aussi les péricles provoqué par le COVID-19 ont largement retardé la réalisation de la fusion.
Le projet de distribuer un dividend spécifique de 1 milliard d’euros par chacun des marques aux familles Peugeot et Agnelli, a été abandonné puisque les effets de la crise sanitaire liés au COVID-19 demande de garder tout les fonds en caisse.

Malgré toutes difficultés rencontrées, aussi bien Mike Manley et Carlos Tavares (respectivement CEO de FCA et PSA) confirment ainsi demandé que la fusion est quant à eux toujours d’actualité. 

Laisser un commentaire